Catégories

Comment créer de l’intelligence collective au sein d’un grand groupe ?

Aucun de nous ne sait ce que nous savons tous, ensemble. – Euripide


Que vous soyez informaticien, né à la campagne, cuisinier, passionné de boxe… Vos centres d’intérêt, vies et éducations ont façonné votre manière de penser. Ces particularités rendent votre réflexion unique. Si plusieurs personnes se regroupent pour résoudre un problème, chacun apportera sa vision de la solution et le groupe sera collectivement plus performant.

Chez BrainsWatt, nous croyons en trois principes :
• Tout le monde est une part de la solution
• La solution ne vient pas (toujours) d’en haut
• Un groupe est collectivement plus intelligent que chaque personne séparément (exception faite des supporters de foot. Plus sérieusement, un groupe peut être collectivement aussi stupide qu’intelligent, d’où l’importance des règles ci-dessous).

Ce dont nous parlons ici s’appelle l’intelligence collective. Mais comment la créer et la rendre efficace ? Petit mode d’emploi.

Pourquoi l’intelligence collective ?

Le phénomène sociétal que vit notre monde est tout nouveau : pour la première fois, nous avons accès à un nombre incalculable d’informations. Nous avons accès à tout, et ce depuis notre téléphone (vous pouvez être chez vous, sous votre plaid, et participer à une conférence en direct du MIT, par exemple…). Tous les jours, nous produisons plus de bits d’information que nous n’en avions jamais produit jusqu’à la fin du 20ème siècle. Ainsi, la quantité d’information totale produite par l’humanité est effarante et exponentielle : en 2016, nous avons communément produit un zettaoctet de data (10 puissance 21). Ce savoir hyper-accessible détrône le leader de sa place d’unique sachant ; désormais, chaque être humain (ou presque) à accès aux mêmes informations.

Notre ère est d’autant plus inédite que de nouveaux problèmes se posent, et il nous faut plus que jamais nous appuyer sur l’intelligence collective pour avoir une chance de les résoudre. Entre autres, nous citerons les questions du réchauffement climatique, de l’accès au pétrole, à l’eau et aux ressources naturelles, de la surpopulation… Bref, il est temps de se creuser les méninges.

Comment créer de l’intelligence collective ?

Il ne suffit pas de réunir des gens dans une pièce avec des posts-it et des stylos pour créer de l’intelligence collective. Bien au contraire, cette dernière est difficile à mobiliser, notamment parce qu’elle demande au leader de manager des intérêts antagonistes.

Il faut donc pouvoir avoir un management « entre-deux » ;  si vous êtes trop à gauche, alors vos équipes seront très créatives mais peu effectives, si vous êtes trop à droite, c’est le contraire qui se produira. Face à ces paradoxes, nous vous proposons une recette relativement simple à mettre en place et qui pourra vous aider à instaurer de l’intelligence collective.

1. Créer une communauté

Vous le savez, un groupe commence à deux. Attention cependant à bien varier les profils pour ne pas créer de bêtise collective ; les points de vue différents s’enrichissent, ceux qui sont similaires s’appauvrissent. Réussissez à générer de la motivation chez vos protagonistes, à leur faire comprendre pourquoi ils sont là – pour cela, nous vous préconisons de lire « Start With Why » de Simon Sinek ! Sachez que tous ceux qui génèrent les teams les plus innovantes, à l’instar d’Elon Musk, ne réussissent leurs paris les plus fous que parce que chaque entité se bat pour une seule et même vision.

Enfin, nous vous conseillons d’insuffler quatre valeurs à votre équipe, qui sont fondamentales dans la création de l’intelligence collective :
• L’ambition audacieuse : Les enjeux doivent être motivants.
• Se sentir responsable (vis-à-vis de la communauté) : On veut tous travailler pour un monde meilleur !
• Collaborer : Il faut pouvoir et vouloir travailler ensemble.
• Être enclin à l’apprentissage :  Il faut ressentir l’envie d’apprendre des autres et aux autres.

On ajoute à ça le fait d’avoir le droit à l’erreur. Il a beau ne pas encore être rentré dans les moeurs françaises, on ne peut pas être innovant sans avoir le droit de se tromper. L’erreur est constitutive de la réussite – les enfants tombent avant d’apprendre à marcher.

2. Donner à l’équipe l’envie d’innover

Une fois que votre équipe est constituée, qu’elle a un but précis et qu’elle est en phase avec les valeurs précédemment citées, il faut encore lui donner envie d’innover, et ce en la mettant en confiance au sein-même de son groupe. Pour cela, instaurez des règles qui sont de 2 types (d’interaction et de réflexion) :

Règles d’interaction :
• Chacun respecte la parole de l’autre.
• Tout le monde s’écoute.
• Tout le monde participe.

Règles de réflexion :
• Chacun a le droit de dire une bêtise.
• Chacun a le droit de remettre en question et d’être remis en question (on range l’égo !).
• Les contradictions s’appuient sur des faits, pas sur des opinions.

En respectant ces règles, vous pourrez rester focus sur vos impératifs, limiter les comportements contre-productifs et générer de la tension positive (et créative) ! Ainsi, vous aurez une pensée créative et un groupe productif !

3. Donner la capacité d’innover 

Une fois que vous avez un groupe et que les participants ont l’envie d’innover, il faut enfin qu’ils aient la capacité de générer de l’intelligence collective. Pour cela, il existe trois étapes clés.

Pas d’inspiration et de possible innovation sans créativité.
Vous ne pensez pas être créatif ? Contrairement au Big-Bang, la créativité ne naît pas du vide. Ce n’est pas non plus un gène qu’on a ou pas selon la loterie de la génétique. La créativité, c’est le simple fait de connecter des éléments, des expériences entre eux et d’en sortir de nouvelles solutions. Pour que vos équipes arrivent à créer de belles innovations en phase avec les problématiques actuelles, n’hésitez pas à les abreuver de lectures, visites, conférences… Bref, rendez-les proactifs ! Et rassurez-vous : plus on est créatif, plus on le devient !

La deuxième étape, l’idéation, est tout aussi importante : elle consiste à mélanger les idées, opinions et points de vue afin de maximiser le frottement créatif et ainsi challenger les idées pour qu’elles soient le plus effectives possible.
Pour cela, nous vous conseillons d’utiliser des méthodes de co-création afin que vous gagniez en temps et en pertinence. N’hésitez pas à utiliser des bêta-testeurs le plus rapidement possible dans votre processus de création. Aussi, appuyez-vous sur les différentes expériences de vos collaborateurs. N’oubliez pas que chacun peut posséder en lui une solution qui changerait le quotidien de milliers de personnes ! Enfin, vous pouvez vous associer à des start-ups aux expertises spécifiques. Pour exemple, CMA CGM a investi 2 millions d’euros dans une start-up marseillaise pour créer les containers connectés, véritable réponse aux problèmes de retard de ces derniers. Associez-vous également à des étudiants, qui bien souvent ont de nombreuses idées !

La dernière étape pour donner à vos collaborateurs la capacité d’innover est l’expérimentation. Testez vos idées le plus vite possible afin que l’innovation soit rapide et sûre ! Que ce soit via le digital, qui permet une expérimentation mois chère et dans des temps très courts, avec des sites tels que Kickstarter, EyekaMarvel App… ou par des ateliers-tests tels que le Google Design Sprint. Enfin, ne perdez pas votre temps en réunion ! Sachez que vous passez 40% de votre vie professionnelle en réunion… Les brainstormings ont tendance à s’éterniser et à ne pas être productifs. Pour cela, nous vous conseillons de raccourcir le temps de réunion (les participants seront plus engagés) et d’utiliser des sites tels que le Réuniomètre, qui vous fera vous rendre compte de l’argent que vous coûtent vos réunions lorsqu’elles s’éternisent…

Grâce à ces quelques conseils, nous espérons que vous saurez donner confiance à vos équipes afin qu’elles se sentent libres d’être créatives et innovantes. Vous pourrez ainsi créer en toute simplicité de l’intelligence collective et en profiter pour résoudre diverses problématiques !

Si vous voulez voir cette conférence en anglais, cliquez ici ! Et pour en savoir plus, appelez-nous !

Et vous ? Vous utilisez l’intelligence collective ? On attend vos retours d’expérience ! 😊✊

2 Comments

  1. Laurianne BRISSOn on

    Bonjour,
    Excellent article (comme d’ahabitude) !
    En revanche, l’image du tableau comparatif apparaît floue car trop petite.
    Passez une bonne journée , et au plaisir de vous croiser sur Bordeaux !

    • Zoé Rodriguez on

      Bonjour Laurianne,

      Merci beaucoup pour votre commentaire ! Nous nous occupons de la netteté du tableau sous peu. 😉
      Belle journée à vous et à bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *