Comprendre et pratiquer les méthodes de développement agile

Posté par Julie Koffi le 25 avril 2019

 

Comprendre et pratiquer les méthodes de développement agile

La méthode pour vous y aider

 

Dans un article intitule Fast track to learning Design Thinking, Lean Startup, Agile, Pretotyping, and Design Sprint (Méthode rapide pour apprendre le Design Thinking, le Lean Startup, l’Agile, le Pretotyping et le Design Sprint) publié sur UX Planet, Jarl Rosenlykke développe de manière claire et concise les principes et objectifs de ces cinq méthodes innovantes.

Comme BrainsWatt est tout à fait en ligne avec ce récapitulatif hyper complet, nous avons décidé de vous en proposer ici une synthèse : cette semaine, nous vous présentons donc la méthode Agile.

 

Définition

 

Contrairement à ce que beaucoup croient, l’Agile ne fait pas à proprement parler partie des méthodologies d’innovation, même si elle partage avec celles-ci plusieurs principes ou est intégrées à leurs process. C’est un regroupement de méthodologies de développement de logiciels, tout simplement.

Ces méthodologies s’appuient toutes sur les principes suivants :

  • Développement de produits basé sur une succession de sprints
  • Equipes pluridisciplinaires autonomes
  • Lancements réguliers et prise en compte des retours utilisateurs pour réduire l’incertitude

 

 

Fonctionnement des méthodes de développement agile

 

Le développement de logiciels, selon la méthode Agile, repose sur une succession de sprints à l’issue desquels un produit est mis sur le marché. Ces sprints durent une à quatre semaines, et permettent de satisfaire l’utilisateur grâce à des sorties régulières.

Les logiciels qui sont produits à chaque fois doivent être fonctionnels, techniquement excellents et leur design doit être optimal. Les équipes doivent être interdisciplinaires, autonomes et composées d’individus motivés par leur environnement de travail. Elles gèrent toutes les étapes, du planning aux tests de validité. Elles sont invitées à privilégier les communications en face à face et à réfléchir régulièrement à la façon d’améliorer leur efficacité.

 

Pour lire la description d’une entreprise mettant en pratique ces principes, voir notre article sur le modèle Spotify.

 

En permettant de sortir de nouveaux produits régulièrement et en donnant une place centrale aux feedbacks des utilisateurs, ce process limite les risques et permet la régulière amélioration du produit.

 

Lire le manifeste Agile en détail

 

Dave Thomas, l’un des signataires du manifeste Agile, en a proposé récemment une version actualisée :

  • Trouve l’endroit où tu te trouves
  • Fais un petit pas vers ton objectif
  • Ajuste ta compréhension en te basant sur ce que tu as appris
  • Recommence.

(Ces principes ne sont pas sans rappeler le « Construit, Mesure, Apprends » du Lean Startup.)

 

Conclusion

 

Le trait principal des méthodes agiles repose sur cette succession de sprints en lieu et place des lourds et longs process traditionnels. Attention cependant à ne pas se contenter de diviser son process habituel en plusieurs petites étapes, comme l’explique Jarl Rosenlykke : ce n’est pas de l’Agile si l’on ne lance aucun produit tant que l’ensemble n’est pas terminé !

Car le cœur de ces méthodes reste de ne jamais perdre de vue la satisfaction de l’utilisateur, et de lui proposer régulièrement des produits pratiques et qu’il prendra plaisir à utiliser.

 

Dans les épisodes précédents : le Design Thinking / le Lean Startup – A suivre : le Pretotyping

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites anonymes. En savoir plus Ok