Comprendre et pratiquer le Lean Startup

#UX #Innovantes #Méthodes #Startup #Actualités #Brainswatt #Innovation #Lean #Actualité






Dans un article intitule Fast track to learning Design Thinking, Lean Startup, Agile, Pretotyping, and Design Sprint publié sur UX Planet, Jarl Rosenlykke développe de manière claire et concise les principes et objectifs de ces cinq méthodes innovantes.


Comme BrainsWatt est tout à fait en ligne avec ce récapitulatif hyper complet, nous avons décidé de vous en proposer ici une synthèse : dans cet article, nous vous présentons donc le Lean Startup.



Définition du Lean Startup


Le Lean Startup est une méthode développée par Eric Ries, qui combine les principes du lean manufacturing de Toyota et les cours de développement de la clientèle et logiciels agiles de Steve Blank.


Dans un contexte où 75% des nouvelles entreprises échouent et où 80% des nouveaux produits sont retirés du marché dans l’année qui suit leur lancement, Eric Ries a créé, avec cette méthode, « de la science là où il n’y avait auparavant que de l’art », comme l’a un jour dit le célèbre entrepreneur de la Sillicon Valley Marc Andreessen.



Comprendre les étapes clés du Lean Startup


Le Lean Startup consiste à développer son entreprise en privilégiant l’expérimentation et l’écoute des clients dans un processus circulaire, avançant par cycles.





1. Expérimenter plutôt que planifier


Tout d’abord, il s’agit de transformer en hypothèses les idées qui, comme l’explique Jarl Rosenlykke, ne sont que des hypothèses non encore testées. Plutôt que de rédiger de longs business plans, il est plutôt conseillé de schématiser sa vision globale, par exemple avec le Business Model Canvas.



2. Écouter les feedbacks des clients plutôt que son intuition


Pour cela, il faut sortir des bureaux et descendre dans la rue, à l’écoute des clients et futurs clients. Le développement de la clientèle commence ici, et c’est également ce qui permettra d’avoir le plus tôt possible des feedbacks sur ses premières idées ainsi que des mots-clés pour une communication future. Pour tirer le maximum de cette pratique, l’auteur nous encourage à lire Le Mom Test de Rob Fitzpatrick.



3. Designer de manière itérative


Plutôt que d’opter pour le « Big Design Up Front », qui consiste à s’assurer que le design est achevé avant toute mise en œuvre, le Lean Startup prône les multiples allers-retours entre le produit en développement et sa clientèle. Pour ce faire, il préconise la fabrication, rapide et peu onéreuse (notamment grâce à des logiciels de développement agile), de « produits minimum viables » qui seront testés rapidement, avant d’arriver au fur et à mesure des échanges au produit final.


Conclusion


La répétition de ces trois étapes doit se faire rapidement, sans trop dépenser et en impliquant toute l’équipe. À la différence du Design Thinking, cette méthode est idéale à appliquer lorsqu’on a un problème précis et de premières pistes de solution en tête. Elle peut s’appliquer aux startups mais également aux grands groupes désireux d’ouvrir un département innovation.